Le marketing d’un auteur – clichés et storytelling

par | 16 10 14 | Auto-Publication, Marketing auteur | 7 commentaires

auto-publication2MAJ janvier 2017 : retrouvez notre série de tutoriels dédiés aux auteurs indépendants en vidéo sur notre chaîne YouTube.


Vous avez écrit un ou plusieurs livres ? Félicitations, vous avez fait le plus facile ! C’est maintenant que ça se corse…

Vous voyez où je veux en venir, j’imagine… oui, je parle de le vendre et si possible, de le vendre bien !

Beurk, moi, AUTEUR, je dois vendre ?

Non, pas obligatoirement… ça va d’ailleurs être difficile, très difficile même !

Donc, si vous n’avez aucune ambition de vendre votre livre, économisez-vous du temps et ne continuez pas la lecture de cet article, il n’a strictement aucun intérêt pour vous.

Ici, je m’adresse aux auteurs qui ont l’ambition de faire de leur écriture une activité à part entière, de vendre leurs livres au-delà du cercle de leurs proches. Je ne parle pas forcément d’une activité à temps plein qui vous permet d’en vivre, mais d’une vraie activité complémentaire avec un vrai revenu complémentaire qui met « du beurre dans les épinards ».

Il est probable qu’en lisant, vous vous disiez « Mais je sais tout ça moi ! », et je vous répondrai que c’est génial de le savoir, mais que ça ne sert à rien du tout ! Le savoir sans l’action est inutile. La seule question qui importe est « Le faites-vous ? ». 🙂

« D’où tu parles ? » Comme disent nos amis les Yankees !

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Sébastien Cerise, l’un des 2 co-auteurs de M.I.A, l’un des co-fondateurs des Éditions Hélène Jacob et animateur du service de promotion dédié aux auteurs www.sebastiencerise.com.

Depuis 10 ans, je vis par et pour le livre. Toutes mes activités y sont rattachées de près ou de loin. Et depuis 10 ans, avec mon amie et complice Hélène Jacob, bien sûr !

J’écris en tant que nègre depuis 10 ans, avec une centaine de livres à mon actif, je co-signe avec M.I.A depuis 4 ans et suis éditeur avec EHJ depuis 2 ans.

Côté marketing, j’écris pour les plus grands vendeurs online depuis 10 ans et mes écrits ont généré directement des dizaines de millions d’euros de vente. Mes spécialités sont le mail de vente et le storytelling. J’y reviendrai dans la seconde partie de cet article.

Je ne vous raconte pas ça pour me passer de la pommade, je me fous totalement de la pommade et de ce qu’on pense de moi, c’est juste pour vous dire que l’expérience aidant, et même si j’apprends lentement, je considère que je commence à savoir de quoi je parle. 🙂

Et comme j’aime savoir qui me parle, j’imagine que c’est pareil pour vous…


1/ Les clichés les plus répandus chez les auteurs, tordez-leur le cou !

  • Je suis un auteur, j’écris, point !

C’est le premier cliché et une énorme imbécillité, si vous m’excusez le terme. Aujourd’hui, pour un auteur qui a l’ambition de vendre son livre, l’option « multitâches » n’est pas une option, c’est une obligation.

Vous devez faire du marketing et de la promo si vous espérez vendre plus de 3 livres.

Pensez-vous réellement que les auteurs du Top 10 des ventes une fois par an ont vraiment envie de se trouver toute l’année face aux mêmes journalistes et répondre aux mêmes questions (souvent stupides) ?

Non, clairement, ils le font parce que ça fait partie du job !

  • C’est l’œuvre qui fait la différence, c’est la qualité qui vend !

J’ai envie de pleurer de rire quand j’entends ça… si vous le pensez, vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au coude !

Aujourd’hui, des milliers de livres sortent chaque année et parmi eux, de magnifiques ouvrages, des perles… qui ne passeront pourtant jamais le cap des 10 ventes.

La qualité de votre livre n’est pas un argument de vente, c’est un prérequis ! S’il n’est pas de qualité, il n’a juste rien à faire en vente !

Si vous ne devez retenir qu’une chose de cet article : la qualité ne fait pas vendre !

Regardez attentivement les tops des ventes… et je m’économise un paragraphe en explications sur le fait que ce n’est pas la qualité qui fait vendre…

  • Le marketing, c’est pour les produits, les livres ne sont pas des produits !

Je vous épargne mon rire lourd et gras… 🙂

Un livre EST un produit et se vend exactement comme une voiture ou un rouleau de PQ ! Ce sont les mêmes méthodes, exactement !

Un livre est PLUS qu’un produit, OK, ça, je vous l’accorde… je suis un amoureux du livre, je ne vous dirai pas le contraire. Ce qu’il apporte va bien au-delà de ce qu’apportent les autres produits.

Mais pour ce qui concerne la vente, il est un produit comme les autres, ni plus ni moins !

  • Je ne suis pas à l’aise avec la communication.

Alors, ça ne va pas être simple… Il va falloir le devenir !

Partez d’un principe : personne ne vous connaît et tout le monde se fout totalement de votre livre ! Vous n’êtes rien, vous n’êtes personne ! Je sais, ça fait plaisir… 🙂

Un auteur qui vend est un auteur qui a su créer un univers autour de son personnage (vrai ou faux, peu importe) et qui le fait vivre via Facebook, Twitter, son blog, etc.

Un auteur est un artiste et s’il veut être reconnu, il doit se montrer… ça paraît bête, mais lisez-le 2 fois, c’est important !

Un chanteur monte sur scène et prend des risques, s’il veut qu’on le connaisse, il ne chante pas tout seul dans sa cuisine en pyjama… Vous me suivez ?

Pourquoi certains auteurs pensent qu’on peut les connaître et les reconnaître alors même qu’ils se cachent dans leur grotte ? C’est une excellente question, merci de l’avoir posée !

Personne ne peut créer votre univers à votre place, personne ! Votre histoire est unique et personne ne la connaîtra si vous ne la racontez pas !

J’en ai fini avec les clichés les plus répandus, qui tournent tous autour du même thème : l’auteur maudit dans son grenier qui attend patiemment que son talent incroyable soit enfin reconnu… Beaucoup l’attendent encore et sont morts depuis quelques siècles… je sais, je suis méchant !


2/ Quoi faire pour se faire connaître ? Le storytelling

Cette partie fera l’objet de plusieurs articles et éventuellement de quelques tutoriels en vidéo.

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de blog, de Twitter, de Facebook et compagnie, car je pense que ce ne sont que des moyens de diffusion et en aucun cas le noyau de votre communication.

Je vais partager avec vous ce qui, je pense, doit être le noyau de votre communication : votre histoire personnelle.

Je vois de nombreux auteurs partager sans cesse la même chose sur tous les groupes Facebook qu’ils ont pu trouver. Que partagent-ils ? Leur livre… C’est une erreur, encore une fois, tout le monde se fout de votre livre…

Avant de faire cela (je ne dis pas qu’il ne faut jamais le faire), il est impératif que l’on vous connaisse, vous respecte et vous apprécie.

Et c’est là qu’intervient le cœur de votre communication.

Ce domaine du marketing, qui s’appelle le storytelling (raconter une histoire), est ma spécialité et on me paye, assez cher, pour faire ressortir l’histoire derrière la marque.

Vous allez encore me haïr, mais oui, vous êtes, en tant qu’auteur, une marque ! Au même titre que Coca-Cola, Danone ou Kleenex. Ne vous fâchez pas, je n’ai cité que des succès ! Pas les milliers de marques que personne ne connaît ni n’achète !

Et si vous, en tant qu’auteur, êtes incapable de raconter une histoire passionnante autour de vous, comment espérez-vous donner envie de lire… vos histoires ?

En tant qu’auteurs, nous avons un énorme avantage sur les PDG ou les managers des grandes entreprises qui veulent (tous !) apprendre le storytelling, car raconter des histoires est notre vie !

  • Le cœur du cœur, par quoi doit commencer votre histoire ?

Carmine Gallo, l’un des spécialistes américains du storytelling nous dit que la question la plus importante pour créer son image de marque est « What makes your heart sing ? » que l’on traduit par « qu’est-ce qui fait chanter votre cœur ? ».

Vous êtes une personne totalement unique, il n’y en a pas 2 comme vous. Votre histoire l’est aussi, il faut juste aller la chercher.

Alors, qu’est-ce qui fait chanter votre cœur ? Quelles sont vos passions dévorantes, vos ambitions cachées, vos revanches à prendre sur la vie ?

Si vous découvrez cela, vous avez votre histoire !

  • Comment construire votre histoire personnelle ?

Il y aurait des milliers de choses à dire sur les histoires et la manière de les structurer, mais je vais juste vous donner ce que je considère comme le meilleur moyen de le faire. (Je ne l’ai pas inventé, je dois rendre cet hommage à l’auteur américain Kurt Vonnegut.)

1/ Avant, j’étais triste, mélancolique, pauvre, moche et con.

2/ J’ai commencé à faire ceci, j’ai rencontré untel…

3/ Depuis, je suis heureux, en pleine forme, riche, beau et intelligent.

Vous comprenez bien que je synthétise ici, mais je pense que vous comprenez la structure, et que vous reconnaîtrez aussi les histoires qui ont le plus de succès depuis la nuit des temps.

On a tous ce type d’histoires dans un placard, un truc perso pas génial. Mais ce truc perso pas génial, cette faiblesse fait de vous une personne intéressante, qu’on a envie de connaître !

  • Ce que doit absolument contenir votre histoire personnelle.

Cette partie va être très courte, car elle tient en un mot : de l’émotion !

L’émotion est l’arme absolue pour créer de l’empathie, et c’est bien ce que vous recherchez.

Votre personnage d’auteur peut être une personne détestable, rebelle et désagréable, on s’en fout, il ne doit juste pas laisser indifférent.

Un détail qui a son importance : le type bien sous tous rapports, sympa, raisonnable et doué de bon sens, c’est super pour les courses et le ménage, mais ça n’intéresse personne !

Le monde aime les anticonformistes, les rebelles, les révolutionnaires, les chieurs et les aventuriers !

  • Comment faire connaître cette histoire ?

Certainement pas en publiant un lien vers votre livre sur tous les groupes Facebook que vous connaissez !

Internet, c’est comme la vraie vie ! Quand vous arrivez dans un groupe de personnes « réelles » que vous ne connaissez pas, que faites-vous en premier ? Leur mettre votre livre sous le nez en leur demandant un commentaire ? J’imagine que non…

Sur Internet, c’est pareil ! À part irriter, vous ne parviendrez à rien de cette manière.

En revanche, les groupes sont le lieu idéal pour vous faire connaître, partager des infos intéressantes, poser des questions, répondre à celles des autres, etc.

L’objectif est de vous faire connaître, puis apprécier, puis éventuellement respecter.

Mais le cœur de votre histoire se passe chez vous, sur votre page Facebook, sur votre blog, sur votre chaîne Youtube,…

Là, vous pouvez vous lâcher, car si ça ne plaît pas à vos « amis » et suiveurs, ils sont libres de partir. 🙂

Comme dans votre maison, vous faites ce que vous voulez, et si ça ne plaît pas, la porte n’est pas loin.

À titre personnel, je sais que je fatigue certaines personnes, qui me voient comme un « m’as-tu-vu »… je m’en tape comme de ma première paire de chaussettes. Ceux qui ne sont pas contents sont libres de partir, je ne les retiens pas.

En revanche, quand j’interviens chez les autres, je le fais selon leurs règles.

Vous voyez la nuance ?

Bref, le but ici n’est pas un cours sur les réseaux sociaux, car il suffit de vous abonner aux comptes d’auteurs qui fonctionnent bien et vous en apprendrez beaucoup par l’exemple. Vous pourrez ensuite vous en inspirer. Je dis bien vous en inspirer, pas copier ! Car quand on imite un lion, on ne devient pas un lion, mais un singe ! 🙂

Je vous en cite quelques-uns qui ont selon moi un vrai univers et ne se contentent pas de partager leurs livres : Jacques Vandroux, Vincent Virginie, Chris Simon ou encore Jean-Fabien.

J’espère que cet article vous apportera des éléments pour créer (la formulation correcte serait trouver et faire émerger) votre personnage et le faire vivre, et que vous ne vous êtes pas formalisé par le ton un peu « rentre-dedans ». C’est mon personnage !

À très bientôt pour un nouvel article sur la communication des auteurs 2.0.

Excellente journée.

Sébastien

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

7 Commentaires

  1. Jacques-Line

    Comme monsieur Jourdain pour la prose, j’apprends que je fais du Storytelling sans le savoir ??
    C’est chouette ça 🙂
    J-Line

      (Citer)  (Répondre)

    Réponse
  2. miaseb

    On en apprend tous les jours Jacques-Line ! 🙂

    Amitiés,
    Sébastien

      (Citer)  (Répondre)

    Réponse
  3. miaseb

    Ravi que ça te plaise Jean-Philippe ! Un honneur, venant du Boss !! 😉

      (Citer)  (Répondre)

    Réponse
  4. Fred

    Que rajouter ? Tout est dit !
    J’aime quand c’est direct et précis.

    Et j’ai tout particulièrement apprécié ton introduction.
    Tiens, moi aussi je vais « mettre les points sur i » sur mon blog, et recentrer mon lectorat.

    Bravo Sébastien, article de très grande qualité.

      (Citer)  (Répondre)

    Réponse
  5. miaseb

    Salut Fred !

    Merci beaucoup, ravi que ça te plaise ! 🙂

    A bientôt,
    Seb

      (Citer)  (Répondre)

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le marketing d’un auteur – clich&ea... - […] Vous avez écrit un ou plusieurs livres ? Félicitations, vous avez fait le plus facile ! C’est maintenant que…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez nos livres ? Envie de bonus, de cadeaux... ?

Rejoignez notre cercle d'abonnés pour être informé(e) de nos futures parutions, suivre notre actualité et en découvrir les coulisses.
Vous recevrez en moyenne une newsletter par semaine, ainsi qu'une notification chaque fois qu'un nouvel article sera publié sur notre blog (et votre adresse ne sera, bien sûr, jamais communiquée à des tiers).

Afin de vous remercier, nous vous offrons une copie numérique de Rémoras, La Faille - Volume 1, ou Les Affligés - Volume 1, lors de la validation de votre inscription, sur simple demande par email.

À bientôt !
Hélène et Sébastien

Votre inscription est bien enregistrée, merci !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This