Non, Max n’est pas un livre porno

par | 10 06 15 | Coulisses de Max | 4 commentaires

MaxAu risque de décevoir les amateurs de porno, non, Max n’appartient pas à ce genre de littérature (que je ne critique d’ailleurs pas, dans la mesure où il faut être doué pour pondre un bon livre qui tienne la route dans ce domaine).

Max est à la frontière de nombreux genres : thriller, fantastique, conte philosophique, etc.
… mais ce n’est vraiment pas un livre porno ! 🙂

Pourquoi je vous raconte ça ?

Parce qu’un charmant non-lecteur a eu la bonne idée ce matin d’aller se répandre sur Amazon dans un commentaire qui pourrait laisser entendre que Max appartient à ce genre précis, alors qu’il y a clairement erreur en la matière : « … un texte pornographique qui commence par un viol dans lequel aucune obscénité n’est épargnée. Vous n’avez pas pensé à prévenir que ce texte n’était pas pour les enfants ? »

En donnant à son commentaire le titre « porno glauque », ce monsieur démontre qu’il n’a pas lu le livre, mais s’est contenté de lire l’extrait gratuit d’Amazon (d’ailleurs, le commentaire est en achat non vérifié, 48 heures après la sortie du livre…).

En effet, une lecture complète de Max lui aurait permis de comprendre que :

  • la scène en question représente 1 % du livre (à peine un demi-chapitre) ;
  • qu’il s’agit d’un crime (un viol qui laisse la victime entre la vie et la mort) et pas d’une scène de fesses (le fait qu’il assimile un viol à du porno est même très inquiétant !) ;
  • que le crime en question fait de plus partie d’une série de plusieurs crimes ;
  • que le propos du livre n’a rien à voir avec une quelconque intention d’émoustiller qui que ce soit ;
  • que lorsque la présentation d’un livre inclut la phrase « Des crimes étranges et particulièrement barbares sortent brutalement la ville de son insouciance estivale », on peut logiquement en déduire que non, le livre concerné n’est de fait pas prévu pour les enfants !
  • que si l’on suit sa logique tordue, tout livre qui commence par la description d’un chien serait donc de fait un documentaire animalier…

Ce qui est particulièrement drôle, c’est de constater que ce commentateur a pour habitude de « détruire » chaque livre qui passe à sa portée… sans forcément les lire (voir sa fiche), alors qu’il déclare dans son profil « aimer à peu près tout ». On nous aurait donc menti ?

En temps normal, un tel commentaire nous ferait bien rire.
Deux jours après la sortie du livre, alors qu’il est en train de trouver son public, cela nous fait beaucoup moins rire.

Si vous avez lu Max, merci par avance de bien vouloir laisser un commentaire éclairé sur la fiche Amazon du livre, ce qui permettra de remettre un peu de vérité dans tout ça et limitera la fuite d’autres lecteurs potentiels qui seraient induits en erreur par les propos en question et penseraient à une erreur de rubrique.

Merci d’ailleurs à nos lecteurs ayant déjà spontanément choisi de répondre à ce commentaire pour remettre les pendules à l’heure.

Je le redis : non, Max n’est pas un livre porno ! 🙂

ACHETER « MAX » SUR AMAZON
AUTRES DISTRIBUTEURS

Nous remercions par avance tous nos lecteurs pour leurs futurs commentaires et relais.

En vous souhaitant une bonne lecture !
Hélène

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

4 Commentaires

  1. Patrick Ferrer

    Bonjour, ça m’est arrivé également, pour mon premier roman, mêmes circonstances, personne différente. À croire qu’il y a des gens qui passent leur temps à ça. Les vrais lecteurs ne sont pas dupes, et ce sont ces gens là qui sont intéressants et méritent notre attention. Tant que ça reste un cas isolé, faut pas s’en soucier ni réagir. Cela n’a, à ma connaissance et à celle des autres auteurs que je connais, aucune influence sur les ventes. Au contraire, ça valide en quelque sorte les commentaires positifs parce qu’il est impossible, en toute logique, que tout le monde aime la même chose.

      (Citer)  (Répondre)

    Réponse
    • mialn

      Patrick, je sais bien.

      Comme je l’ai dit à divers endroits sur Facebook, les commentaires de type « je n’ai pas aimé » ne nous posent aucun problème, c’est la vie et tous nos livres en ont reçu quelques-uns au fil des années, malgré de très bonnes notes moyennes et d’excellentes ventes.

      Ce qui m’insupporte ici, c’est la crétinerie mensongère que déploie ce monsieur pour essayer de faire requalifier le livre en ouvrage porno (pour une scène unique de viol dans le livre, de trente lignes) en allant jusqu’à faire remonter sa réclamation à Amazon, le tout d’une façon insultante pour toutes les personnes qui ont eu le malheur de se faire violer.

      Bref… écrire cet article m’a juste fait du bien. 🙂

        (Citer)  (Répondre)

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez nos livres ? Envie de bonus, de cadeaux... ?

Rejoignez notre cercle d'abonnés pour être informé(e) de nos futures parutions, suivre notre actualité et en découvrir les coulisses.
Vous recevrez en moyenne une newsletter par semaine, ainsi qu'une notification chaque fois qu'un nouvel article sera publié sur notre blog (et votre adresse ne sera, bien sûr, jamais communiquée à des tiers).

Afin de vous remercier, nous vous offrons une copie numérique de Rémoras, La Faille - Volume 1, ou Les Affligés - Volume 1, lors de la validation de votre inscription, sur simple demande par email.

À bientôt !
Hélène et Sébastien

Votre inscription est bien enregistrée, merci !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This