Liseuse ou tablette : quel appareil pour quelle utilisation ?

6 avr, 2012 par

J’ai déjà évoqué à plusieurs reprises l’intérêt de la liseuse numérique, mais les personnes qui hésitent entre tablette et liseuse n’ont peut-être pas trouvé dans ces précédents articles de quoi les aider à bien comprendre les différences et à faire leur choix.

Aujourd’hui, je vous propose donc un petit récapitulatif des avantages et inconvénients de chaque appareil, selon l’utilisation que vous souhaitez en faire.


LES TABLETTES

Descendantes des anciens assistants personnels de la fin des années 90, les tablettes sont un peu un croisement entre l’ordinateur portable et le smartphone.

Leurs caractéristiques principales sont les suivantes : tactiles, en couleurs, avec un écran de 7 à 10 pouces et un poids moyen de 550 à 750 grammes.
Elles sont rétroéclairées, ont un système d’exploitation, proposent le wi-fi (parfois la 3G) et sont généralement équipées d’un capteur photo-vidéo.
Leur autonomie moyenne ne dépasse que rarement les 10 heures et elles proposent une importante capacité de stockage (entre 16 et 32 Go) qui peut souvent être augmentée par l’ajout d’une carte-mémoire.

Leur utilisation est de type « multimédia » puisqu’on peut y installer des applications de bureautique, des jeux, des vidéos, naviguer sur le web, etc.

Le marché de la tablette est bien sûr dominé par l’Ipad d’Apple, mais les prix des différents modèles peuvent aller de 100€ à 900€ environ, les concurrents les plus sérieux (sous Androïd pour la plupart d’entre eux) étant Samsung, Archos et Sony.

Les + : La variété des applications et des modes d’utilisation, le stockage et la qualité du design, très attractif.

Les - : Le rétroéclairage n’est pas vraiment adapté à la lecture en plein jour, l’autonomie de la batterie est assez faible et le poids est vite dissuasif lorsqu’on veut lire plus de quelques minutes.


LES LISEUSES

Appareils dédiés à la lecture, les liseuses séduisent de plus en plus de personnes.

Les liseuses ont une capacité standard qui permet généralement de stocker plus de 1000 livres, proposent un écran d’environ 15 cm (format livre de poche), pèsent en moyenne moins de 200g et ont un accès wi-fi (parfois 3G) qui sert quasi-exclusivement à télécharger ses livres.

Elles ne sont pas rétroéclairées (il faut une source de lumière extérieure pour lire), l’affichage n’est pas de type LCD mais de type E Ink, elles sont en noir et blanc (mais des versions en couleurs commencent à voir le jour) et leur autonomie de batterie est impressionnante (par exemple, jusqu’à 2 mois avec le dernier Kindle Touch).

Leur utilisation est réservée à la lecture, à la consultation de documents ou de dictionnaires et à la prise de notes (sur les versions tactiles), la connectique étant très limitée et les appareils n’étant pas prévus pour qu’on y installe des applications.

Le marché français est principalement partagé entre le Kindle d’Amazon, le Kobo de la FNAC, le Cybook de Bookeen et le Sony Reader, avec des prix allant de 99€ à 350€ environ.

Les + : Un confort de lecture inégalé (avec possibilité d’adapter la taille de la police et de lire sans problème en extérieur), une autonomie excellente, un format transportable partout et des prix bien plus abordables.

Les - : Une utilisation non multimédia, réservée quasi-exclusivement à la lecture, un affichage en niveaux de gris (mais la couleur est pour bientôt) et une taille pas forcément adaptée à la lecture « grand format » (journaux et B.D).


En résumé :

  • Vous voulez avant tout lire des livres, dans les meilleures conditions possibles ? Choisissez la liseuse sans hésiter.
  • Vous avez envie d’un outil polyvalent et multimédia, la lecture ne représentant qu’une petite partie de vos besoins ? Choisissez la tablette.

En espérant que ce petit résumé vous sera utile… :)

 

Comments

comments

10 Commentaires

  1. Bonjour,
    J’ai ajouté un lien vers votre article sur mon blog à l’occasion d’un post sur la baisse des ventes de liseuses au profit des tablettes:
    http://blog.numerique-zen.fr/liseuses-deja-la-fin/
    PS: J’ai profité de la découverte de votre site pour acheter votre livre, les critiques m’ont donné envie! :-)

      (Citer)  (Répondre)

  2. Bonjour,

    Avant d’acheter ma tablette, j’avais réalisé un comparatif entre les principales tablettes et liseuses d’ebooks.

    Verdict, j’ai décidé d’opter pour la tablette Nexus7 de google qui navigue sous android.

    J’en suis très satisfait.

    Salutations
    Article récent de Judicaël : Ebook gratuit : réussir en affiliation sans site webMy Profile

      (Citer)  (Répondre)

  3. Lu, approuvé et conseillé autour de moi!
    Je l’ai dévoré en un WE. Passionnant, effrayant et plein de pistes de réflexion sur les gouvernants, les finances,notre propre rôle de citoyen…
    Félicitations!
    Ce soir, je passe à la Trappe :-)

    mialn,

      (Citer)  (Répondre)

  4. Julie

    Merci pour ces informations forts utiles. Je me suis toujours posée des questions concernant la liseuse. La tablette m’est bien plus familière par contre c’est vrai que je ne la trouve pas forcément très pratique pour lire longtemps. Je vais peut être dans les prochains temps, me laisser tenter par une liseuse.
    Article récent de Julie : Vous cherchez des fournitures de bureau ?My Profile

      (Citer)  (Répondre)

  5. Je pense qu’avoir un appareil pour un usage cela appartient au passé. En effet avec une tablette tactile vous avez une liseuse, une calculatrice, un ordinateur, un agenda, une télévision, une console de jeux …

    Bref, la liste est longue et cela est aussi plus écologique d’avoir un objet qui permet plusieurs usage.
    Article récent de Androidra : Les 5 meilleures tablettes tactiles de 2014My Profile

      (Citer)  (Répondre)

  6. mialn

    Sauf qu’entre tablette et liseuse, le confort de lecture n’a absolument rien à voir… sans parler de l’autonomie.

    Pour les gros lecteurs dont je suis (environ deux heures de fiction par jour) qui passent déjà une dizaine d’heures au quotidien derrière un écran d’ordi, la liseuse est irremplaçable.Pour ma part, je n’aime pas du tout lire sur tablette, sauf navigation Web rapide. Donc, selon les besoins de chacun, non, la tablette n’est pas forcément adaptée et ne remplace pas la liseuse, l’inverse étant aussi vrai.
    Pour ma part, j’ai une liseuse… mais pas de tablette. Je ne suis pas moins écolo et ça m’a coûté moins cher. Pourquoi acheter des fonctions dont je n’ai pas besoin ?

    De plus, rappeler les différences fondamentales entre les deux supports à ceux qui ne connaissent bien ni l’un ni l’autre est fondamental, si l’on veut aider au développement de la lecture numérique. Je connais des tas de gens qui s’y refusent pour des questions de confort de lecture, parce qu’ils mélangent justement tout.

    Dire qu’un même appareil peut servir à tout faire n’est pas forcément l’argument le plus porteur pour faire découvrir la lecture numérique à ceux qui sont allergiques au « tout technologique » et sont hostiles au changement. Après, ceux qui veulent un appareil pour tout faire avec, quitte à perdre en qualité, connaissent déjà tous ces supports et n’ont pas vraiment besoin d’un comparatif.

      (Citer)  (Répondre)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Liseuses électroniques: déjà la fin? - Le Blog de Numerique Zen - [...] qui prennent parti pour le livre numérique et qui présente parfaitement les arguments des liseuses face aux tablettes. D’autres articles dignes d’intérêt sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge