Les 7 check-lists indispensables pour vendre votre livre sur le Kindle Store d’Amazon

Les 7 check-lists indispensables pour vendre votre livre sur le Kindle Store d’Amazon

Les 7 check-lists indispensables pour vendre votre livre sur le Kindle Store d’Amazon

auto-publication2MAJ janvier 2017 : retrouvez notre série de tutoriels dédiés aux auteurs indépendants en vidéo sur notre chaîne YouTube.


Écrire un livre pour Kindle est sans le moindre doute la partie la plus facile pour nous autres, les auteurs !

Le véritable cauchemar commence lorsqu’il s’agit de le vendre.

Vous trouverez ici, non pas une recette miracle, mais quelques points essentiels, une check-list des passages indispensables pour mettre toutes les chances de votre côté.

Vous y trouverez des évidences, mais je pense que ce qui va sans dire va toujours mieux en le disant !

Je ne parlerai pas du fait que vous devez écrire un bon livre, que vous devez ajouter une liste de mots-clefs, avoir une belle page auteur, ou encore écrire une bonne description de votre ouvrage, je pars du principe que vous le savez déjà.


Avant de publier votre livre sur Kindle

1. Passez en revue 2 fois, 5 fois, 10 fois l’orthographe et la grammaire, il est fondamental de laisser le moins de « coquilles » possibles. Je vous conseille vivement de faire relire votre manuscrit par plusieurs personnes. Il existe des professionnels de la relecture si vous n’avez personne capable de le faire dans votre réseau.

2. Assurez-vous que la mise en page est « parfaite » et que votre livre est lisible sur Kindle. Si vous ne le faites pas, vous pourriez être refusé par Amazon, et si vous passez « entre les gouttes », les commentaires des lecteurs vont vous casser le moral, et à raison !

3. Inscrivez-vous sur les principaux réseaux sociaux, tels Facebook, Twitter, Linkedin et Google+. Et faites-vous des « amis » parmi les milliers ou millions de personnes qui partagent vos intérêts.

4. Inscrivez-vous sur des forums dans votre domaine et discutez, soyez actifs. Attention, pas de promotion à ce stade, le but est de vous faire connaître et/ou reconnaître en ces lieux stratégiques.

5. Créez votre blog d’auteur, c’est un outil formidable pour vous créer une base de lecteurs, et parfois même d’amis. A titre personnel, nous vous conseillons d’utiliser WordPress.

6. Commencez à vous créer une liste avec votre blog. C’est facile en utilisant un RSS, comme Feedburner ou un outil auto-répondeur comme Aweber.

7. Postez des commentaires (pertinents !) sur d’autres blogs dont les sujets sont proches du vôtre. Le plugin ComentLuv est vraiment excellent, car sera ajouté à votre commentaire le lien vers le dernier article de votre blog.

8. Créez un trailer vidéo, qui donne envie de lire votre livre avant qu’il ne soit disponible sur le marché.
(exemple : le trailer de Rémoras)


Pendant la phase de pré-lancement de votre ebook Kindle

1. Résistez à la tentation de lancer votre livre avec tambours et trompettes le premier jour de sa parution sur le Kindle Store. L’idéal est d’attendre d’obtenir quelques commentaires avant de faire une véritable campagne de promotion, elle aura beaucoup plus d’impact.

2. Sollicitez des commentaires auprès de vos amis et contacts en échange d’une copie gratuite de votre livre. Surtout, n’achetez JAMAIS de commentaires, c’est très dangereux !

3. Il existe des sites, des blogs et des forums qui examineront et critiqueront avec plaisir votre ouvrage. Une simple recherche Google vous fournira des dizaines de liens.

4. Pour commencer, quelques commentaires « bienveillants » de vos amis sont acceptables, mais il ne faut pas en abuser, ils se sentent à 10 kilomètres. Dites à vos amis de ne pas se contenter de « génial, c’est le nouveau Conan Doyle », ça n’est pas crédible et vous desservira. Chaque commentaire doit être le plus justifié possible.

5. Profitez de cette phase pour corriger les erreurs soulevées par vos premiers lecteurs et publiez cette version 2 avant le lancement « officiel ».

6. Si vous publiez en anglais, insérez votre livre dans Goodreads.


Le lancement « officiel » de votre ebook Kindle

1. Choisissez le jour de votre lancement officiel et parlez-en à l’avance sur votre blog, sur les réseaux sociaux et sur les forums afin de concentrer un maximum de trafic le jour J. Ceci peut booster votre classement si c’est bien fait.

2. Ajoutez le lien vers votre livre dans la signature de vos emails. Ça ne mange pas de pain et peut vous assurez quelques ventes additionnelles.

3. Ajoutez la couverture (et le lien) de votre livre dans la signature que vous utilisez sur les forums.

4. Il peut être sympa de prendre quelques bonnes photos de vous (mais non, vous n’êtes pas moche !) avec votre livre en main afin de les disséminer sur le net.

5. Si vous n’avez pas une base de fans bien établie, lancez votre livre à bas prix, 0.99 euros par exemple, puis augmentez le prix une fois parvenu dans la zone intéressante du classement. (Dans notre cas, nous l’avons fait une fois arrivés dans le TOP 20, la première page)

6. Répondez à toutes les questions sur votre blog, sur les forums et les réseaux sociaux afin de vous assurer de faire vivre les discussions.

7. Achetez et lisez des livres Kindle proches du vôtre et laissez un commentaire aux auteurs. Vous pouvez y intégrer un lien vers votre propre livre.


Pendant la phase de « croisière » de promotion de votre livre Kindle

1. Conservez les « vannes » sociales ouvertes. Animez votre blog, votre page Facebook et les discussions sur les forums. Attention, ne dépassez pas 30% d’autopromotion, vous êtes là pour vous faire connaitre et respecter, pas pour être le « lourd de service ». Donnez aux membres de vos réseaux et ils vous le rendront, certains tout du moins…

2. Lorsque vous obtenez une bonne critique, postez-là un peu partout. Et si vous obtenez une mauvaise critique, mais qu’elle est bien faite, il peut aussi être intéressant d’en parler.

3. Si vous repérez une bonne critique de votre livre sur un site, un blog ou un forum, vous pouvez tout à fait demander à son auteur de vous en laisser une sur Amazon. Une seule fois, pas de harcèlement !

4. Mettez à jour de temps en temps les présentations de votre livre afin d’y inclure vos meilleures critiques.

5. Remerciez toujours vos commentateurs, ça fait plaisir et ça ne coute rien.

6. Il peut être pertinent de préparer du matériel de marketing offline (cartes de visite, flyers,…) mais ça dépend de votre situation personnelle et de l’importance de votre réseau.

7. S’il existe un réseau d’écrivains indépendants dans votre région, joignez-vous à eux, c’est sympa et très motivant.

8. Discutez autant que possible avec d’autres auteurs sur Kindle, nous sommes toujours heureux de partager nos réussites, nos échecs et nos « trucs » avec des collègues.

9. Maintenez-vous « au courant » des nouveautés dans le domaine de l’édition numérique, c’est passionnant et il est toujours pertinent de savoir ce qu’il se passe dans son domaine d’activité.


Utilisez les jours de promotion « gratuit » d’Amazon KDP

1. Si votre livre est en exclusivité sur Amazon pendant 90 jours, vous avez droit à 5 jours promotionnels pendant lesquels vous pouvez offrir votre livre gratuitement. Ne vous attendez pas à des miracles, mais vous obtiendrez plus de lecteurs et augmenterez votre probabilité d’obtenir des commentaires.

2. Faites ensuite la promotion de ces journées « gratuites » sur votre blog, les réseaux sociaux et les forums.

3. Certaines personnes recommandent d’utiliser les 5 jours consécutifs car le potentiel de téléchargement (et donc votre classement) augmente de manière exponentielle au fur et à mesure. D’autres recommandent le contraire. A vous de vous forger votre avis.


Ce que vous devez éviter absolument.

1. Ne critiquez jamais vos critiques ! Ça donne une image désastreuse de vous, et ce, même si vous le faites à raison.

2. Si on vous insulte ou vous titille afin de vous forcer à réagir, ne tombez pas dans le panneau, répondez par le silence. Le monde du livre n’est pas celui du rap, où il semble que le ridicule vende…

3. Utilisez la promotion payante avec parcimonie et assurez-vous du sérieux, de la compétence et de la « bonne presse » du prestataire. Un communiqué de presse rédigé par un professionnel et diffusé à 10.000 journalistes vous coutera dans les 500 euros, ça peut tout à fait valoir le coup, mais ça n’est pas toujours le cas, et il est très difficile d’en mesurer l’impact réel.


Et la suite…

Si votre livre Kindle se vend bien, vous devriez envisager une version papier. Nous vous conseillons d’utiliser les services de Createspace, mais il en existe d’autres, à vous de juger.

Je souhaite que ces check-lists vous soit utiles et si vous avez des questions ou que vous souhaitez faire part de votre propre expérience, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

A très bientôt sur le Blog M.I.A !
Sébastien

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

Sébastien, mon ami imaginaire !

Sébastien, mon ami imaginaire !

Sébastien, mon ami imaginaire !

Qu’on se le dise, depuis qu’on travaille ensemble, l’entourage d’Hélène pense que je suis une sorte de fruit (vous allez bientôt rire) de son imagination, un ami imaginaire, un alibi…

Et bien, non ! Sébastien existe bien… et c’est moi !

Je m’appelle Sébastien Cerise (c’est là que vous avez le droit de rire… mais juste une fois, que ce soit clair !!!), j’ai 35 ans, une vie tout bonnement incroyable et la chance de vivre à Marbella, dans le sud de l’Espagne, un petit paradis européen que je ne quitterais pour rien au monde.

J’ai l’honneur d’être – un peu – à l’origine de notre association, car « Rémoras », le premier M.I.A, est un produit qui à la base est né de mon imagination, enfin presque… car ensuite, tout à bien changé.

A l’origine, je voulais raconter une histoire vraie, vécue, puis à la réflexion et après discussions avec Hélène, les choses se sont transformées peu à peu…. Et « Rémoras » tel que vous le connaissez a finalement vu le jour.

Le problème des histoires vraies est qu’elles sont bien trop invraisemblables pour être crédibles… alors à quoi bon ?

Tel que nous l’avons imaginé, le roman est crédible (selon nos lecteurs), ce qui n’était absolument pas le cas de l’histoire que j’avais en tête au début, et qui pourtant était bel et bien vraie… bref, je ne vais pas m’étaler de trop sur la crédulité et le crétinisme profond de nous autres mammifères humains, vous risqueriez de le prendre pour vous, et probablement à raison… 🙂

Dans un prochain article, je vous en dirai plus sur l’accouchement douloureux de « Rémoras ».

Aujourd’hui, je voulais juste casser le mythe : J’existe !

Et pour ceux qui voudraient mieux me connaitre, voici mon compte Facebook : https://www.facebook.com/sebastien.cerise

Je n’y respecte qu’une règle en termes d’amitié virtuelle : j’accepte tout le monde (enfin presque), pour peu que la demande soit accompagnée d’un petit mot sympa.

Pour le reste, j’y mets ce que je veux… enfin, vous verrez bien…

A très bientôt,

Sébastien

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

Rémoras en quelques lignes

Rémoras en quelques lignes

Rémoras en quelques lignes

Si vous êtes arrivé directement ici sans passer par notre ancien site, notre page Facebook ou notre page de vente Amazon, vous ne connaissez sans doute pas le sujet de notre roman.

Voici donc un petit résumé qui vous donnera peut-être envie (enfin, nous l’espérons !) de nous lire…

Hélène et Sébastien


L’histoire :

Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés; les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall McLuhan

Trois anciens membres d’une cellule très spéciale des services de renseignement français décident de reprendre du service après une retraite de huit ans, afin d’échapper au « nettoyage » lancé par leurs anciens employeurs. Dans leur sillage, ils entraîneront un cataclysme mondial qui les dépasse totalement et qui transformera le monde tel que vous le connaissez.

Rémoras concrétise la mise en commun de deux approches complémentaires du thriller de politique-fiction, la plume se mettant au service d’une histoire inspirée de faits réels qui flirte constamment avec l’actualité. Saurez-vous même distinguer la réalité de la fiction ?

Le découpage des 60 chapitres :

– Prologue
– Partie 1 : « Ouverture »
– Partie 2 : « Développement »
– Partie 3 : « Attaque Priape »
– Partie 4 : « Attaque Carpette »
– Partie 5 : « Attaque Vulcain »
– Partie 6 : « Échec »
– Partie 7 : « Zugzwang »
– Partie 8 : « Mat »
– Épilogue

Rémoras en quelques chiffres :

– 1 an d’écriture
– 6 versions successives
– 436 pages en version papier
– 15 « bêta-lecteurs » choisis pour leurs compétences techniques, littéraires ou éditoriales
– Plus de 300 heures de recherches, nécessaires pour donner au roman toute son authenticité et brouiller les cartes entre fiction et réalité… 🙂
– Environ 15 téléchargements quotidiens sur Amazon

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

Vous aimez nos livres ? Envie de bonus, de cadeaux... ?

Rejoignez notre cercle d'abonnés pour être informé(e) de nos futures parutions, suivre notre actualité et en découvrir les coulisses.
Vous recevrez en moyenne une newsletter par semaine, ainsi qu'une notification chaque fois qu'un nouvel article sera publié sur notre blog (et votre adresse ne sera, bien sûr, jamais communiquée à des tiers).

Afin de vous remercier, nous vous offrons une copie numérique de Rémoras, La Faille - Volume 1, ou Les Affligés - Volume 1, lors de la validation de votre inscription, sur simple demande par email.

À bientôt !
Hélène et Sébastien

Votre inscription est bien enregistrée, merci !

Pin It on Pinterest