Quand lire permet de sortir plus vite de prison

par | 27 06 12 | Divers | 0 commentaires

Il est bien connu que la lecture ouvre les esprits, en offrant une meilleure culture et une plus grande capacité de réflexion.

Dans cette optique, et afin de limiter le taux de récidive, quatre prisons fédérales brésiliennes ont mis en place un programme permettant (sous couvert de règles strictes, évidemment) à certains détenus de sortir plus tôt de prison, moyennant un rythme de lecture bien précis.

Le principe est déjà en place aux États-Unis , grâce à l’initiative commune en 1991 d’un professeur de littérature et d’un juge découragé de revoir toujours les mêmes têtes dans son tribunal.

Et le résultat parle de lui-même :

  • Un échantillon-type de délinquants affiche un taux de récidive de 45%.
  • Les participants au programme affichent un taux moyen de 18,75%.

Découvrez tous les détails de ce concept inédit et particulièrement intéressant, en lisant l’article du site enviedecrire.com et l’enquête du nouvelobs.com.

Bonne lecture ! 🙂

Hélène

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

Vous aimez nos livres ? Envie de bonus, de cadeaux... ?

Rejoignez notre cercle d'abonnés pour être informé(e) de nos futures parutions, suivre notre actualité et en découvrir les coulisses.
Vous recevrez en moyenne une newsletter par semaine, ainsi qu'une notification chaque fois qu'un nouvel article sera publié sur notre blog (et votre adresse ne sera, bien sûr, jamais communiquée à des tiers).

Afin de vous remercier, nous vous offrons une copie numérique de Rémoras, La Faille - Volume 1, ou Les Affligés - Volume 1, lors de la validation de votre inscription, sur simple demande par email.

À bientôt !
Hélène et Sébastien

Votre inscription est bien enregistrée, merci !