Pourquoi Tipeee ? Coulisses d’un planning qui craque…

Pourquoi Tipeee ? Coulisses d’un planning qui craque…

Aujourd’hui, petit focus sur la vidéo que nous venons de mettre en ligne sur notre chaîne YouTube.

Hélène y revient sur les raisons ayant justifié l’ouverture de notre page Tipeee, principalement en commentant de façon détaillée l’organisation de son planning de travail EHJ-M.I.A-TutoBar et « alimentaire ».

Elle y parle aussi des difficultés liées à cette organisation et des perspectives à moyen terme pour nos diverses activités éditoriales.

Nous espérons que cette vidéo vous permettra de mieux comprendre pourquoi nous faisons appel à la solidarité des Tipeurs pour soutenir, sur la durée, tout ce travail.

N’hésitez pas à la commenter, sur YouTube, si vous avez des questions ou remarques à formuler.
Nous serons ravis d’échanger avec vous sur ces points.

Merci et à bientôt,
Hélène et Sébastien


Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

Soutenez-nous sur Tipeee

Soutenez-nous sur Tipeee

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de vous présenter notre page Tipeee.

Nous vous en avons brièvement parlé lors du redémarrage de TutoBar, il y a quelques semaines, et voici donc plus d’informations détaillées.

Tipeee est un système de financement participatif fondé sur le principe du « tip » (« pourboire », en anglais).
Le concept est simple : toutes les personnes qui désirent soutenir sur la durée une activité artistique/créative peuvent le faire en donnant une somme de leur choix, chaque mois, qui commence à 1 € (et que l’on peut suspendre/modifier à tout moment).

L’objectif est celui-ci : participer au financement des créateurs proposant des contenus de qualité que l’on souhaite aider à pérenniser et développer.

La plupart de nos lecteurs et amis auteurs le savent : entre l’écriture avec M.I.A, l’édition avec EHJ et la formation avec TutoBar, nous fournissons à nous deux environ 180 heures de temps de travail mensuel à titre bénévole, et ce, depuis plusieurs années.

La nécessité d’avoir des activités « alimentaires » en complément rend un tel rythme très difficile et nous avons donc besoin d’aide.
Nous expliquons tout cela dans notre page Tipeee et espérons que vous serez nombreux à aller la visiter.

Comme vous le savez, nous avons décidé de rendre le programme de formation TutoBar totalement gratuit en comptant sur le fait que nos anciens abonnés payants (et bien d’autres personnes, parmi celles qui s’abonnent actuellement à notre chaîne YouTube) joueraient le jeu de la solidarité et nous soutiendraient via leurs tips.

D’ici quelques mois, TutoBar représentera des centaines d’heures de formation que d’autres vendraient dans des séminaires en ligne pour plusieurs milliers d’euros.
Ce n’est pas notre philosophie, car nous défendons le principe de l’entraide, même quand elle est professionnelle sur le fond et la forme.
Nous espérons donc que cette même philosophie vous animera. 🙂

Merci à tous et rendez-vous sur Tipeee !
Hélène et Sébastien

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

Les épisodes 4 à 6 de TutoBar

Les épisodes 4 à 6 de TutoBar

Nous en sommes déjà au 6e épisode de TutoBar, deux semaines après la remise en route de cette série de tutos, et des dizaines de sujets sont en liste d’attente pour les prochains mois.
Nous ne chômons donc pas… 🙂

Une nouvelle page a été créée sur le blog, afin de permettre à nos visiteurs de découvrir notre chaîne YouTube (et toutes nos vidéos publiées) sans avoir à quitter notre site.

Pour découvrir cette page, cliquez sur le bouton rouge juste au-dessus de cet article.

Petit rappel : n’oubliez pas, si vous avez l’intention de suivre nos tutos, de vous abonner à la chaîne.
Dépasser rapidement le seuil des 100 premiers abonnés a une grande importance pour la suite du développement de cette série.

Merci à tous ceux qui nous suivent et à bientôt !
Hélène et Sébastien

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

Les trois premiers épisodes de TutoBar

Les trois premiers épisodes de TutoBar

TutoBar est de retour en ligne depuis deux jours et trois épisodes sont déjà disponibles.

Si vous êtes auteur indépendant ou intéressé par l’activité d’écriture, nous vous proposons de les découvrir directement ci-dessous.

N’oubliez pas, si vous avez l’intention de suivre nos tutos, de vous abonner à notre chaîne YouTube : dépasser rapidement le seuil des 100 premiers abonnés nous permettra de mettre en place la seconde partie de notre organisation, évoquée dans notre article précédent, en créant une page Tipeee.

Merci à tous ceux qui nous suivent et à bientôt,
Hélène et Sébastien

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

TutoBar est de retour sur notre chaîne YouTube

TutoBar est de retour sur notre chaîne YouTube

Nous souhaitons une excellente année 2017, pleine de lectures et de beaux projets, à tous nos amis lecteurs et auteurs.

Pour nous, elle commence plutôt bien. 🙂

Nous avons le plaisir de vous informer que TutoBar reprend du service à partir d’aujourd’hui, sur notre chaîne YouTube.

Pour ceux qui n’ont découvert notre travail et ce blog que récemment, petit rappel du contexte :

  • fin 2015, nous avons souhaité proposer une offre de formation aux auteurs indépendants et aux personnes qui veulent se lancer dans l’auto-édition, mais ne savent pas par quel bout prendre le problème, principalement en raison du nombre de questions que nous recevions quotidiennement.
  • après six mois d’activité, nous avons choisi de mettre TutoBar en veille, pour les raisons expliquées dans cet article.
  • nous avons longuement réfléchi aux principes de l’offre, aux réticences des auteurs à se former de façon payante, et nous avons finalement décidé de changer complètement notre fusil d’épaule, en abordant les choses sous un angle différent…

En bref, comment va fonctionner « TutoBar nouvelle version » ?

  • les vidéos sont désormais toutes gratuites et disponibles sur notre chaîne YouTube (qui était quasi inactive jusque-là et nous servait simplement à archiver nos bandes-annonces, et ne compte que 14 abonnés à l’heure où j’écris ces lignes 🙂 ), regroupées dans une même série, selon une logique de progression par épisodes.
  • nous allons proposer un mélange de nouvelles vidéos, entièrement repensées pour Youtube côté format, découpage et durée, et d’anciennes vidéos enregistrées fin 2015, car nous estimons qu’il serait vraiment dommage de les mettre à la poubelle.
  • nous prévoyons en moyenne un nouvel épisode par semaine, voire deux, selon les retours que nous obtiendrons.
  • nous allons, au fil de l’eau, tenir compte des questions récurrentes pour affiner le choix des thèmes que nous traiterons en priorité, soit une forme de « tutos à la demande ».
  • nous espérons ainsi que de nombreux auteurs s’abonneront à notre chaîne et n’hésiteront pas à profiter de cette suite de tutos offerts.
  • en contrepartie, nous avons fait le choix de la monétisation des vidéos sur YouTube, via l’affichage ponctuel de publicités, et nous ouvrirons prochainement une page sur Tipeee, dont nous vous reparlerons dans un article dédié.

Pour vous mettre dans l’ambiance, voici le teaser de TutoBar version 2017 :


L’épisode 1 est déjà disponible et le suivant sera mis en ligne dans quelques heures.

Nous espérons que vous serez nombreux à venir découvrir cette série sous sa nouvelle forme et qu’elle vous plaira.

À très bientôt !
Hélène et Sébastien

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

Coup de mou

Coup de mou

648x415_coup-fatigue-travailUne fois n’est pas coutume… Aujourd’hui, je vais geindre un peu (pas trop non plus, ne fuyez pas !).
Je précise que cet article m’est personnel et que Sébastien, en plein pouponnage de nouveau-né à l’heure où j’écris ces lignes, n’y est pour rien… 🙂

Ça fait longtemps que je n’ai pas publié d’article sur le blog M.I.A (ceci est d’ailleurs bien le symptôme d’un problème que je décortique plus loin) et j’aurais préféré proposer quelque chose d’un peu plus léger, mais après tout, ça fait parfois du bien de dire ce qu’on ressent.

Cette semaine, j’ai pris la décision de me recentrer sur notre travail de plume, car à trop m’investir dans nos diverses activités… M.I.A finit par en pâtir.

Pour faire simple : 5 fois moins de promotion qu’à nos débuts correspond à 5 fois moins de ventes de nos livres, à qualité de commentaires égale d’un titre à un autre (alors que nous sommes en pleine préparation du huitième et qu’un peu de boost au moral ne me ferait pas de mal lorsque j’écris sur le seul créneau qu’il me reste… soit le fameux 3/5 heures du matin).

Normal, tous les auteurs en activité depuis longtemps le savent bien : l’offre de livres est tellement vaste et la nécessité de marketing est si importante qu’il ne faut rien lâcher, sous peine de régresser et de devoir recommencer à ramer (presque) de zéro à chaque nouvelle sortie.

Je ne vais pas non plus me lamenter, puisque nous conservons un niveau de vente plus que correct, mais je ressens actuellement un grand sentiment de gâchis et de frustration dû à un problème particulier qui devient obsédant : l’absence de temps dédié à M.I.A.
Ceci alors que je m’investis dans une trilogie qui est sans doute notre travail le plus ambitieux à ce jour…couv_montage6

Les sept heures quotidiennes que nous consacrions à notre activité d’auteurs il y a quatre ans sont devenues cinq, puis trois, puis deux (voire une) aujourd’hui.
C’est-à-dire à peine de quoi écrire (sans parler d’assurer le minimum syndical en animation de réseau et en promotion de nos livres).

Priorité à la maison d’édition EHJ et à ses auteurs, puis à TutoBar… c’est logique.
Mais à trop m’occuper des autres, je commence à ronger mon frein un jour sur deux, ce qui n’est pas bon signe (vive le syndrome des cordonniers mal chaussés !).

Comme la maison reste bien sûr un socle d’activité essentiel avec des engagements contractuels, et que nous ne pourrons ralentir un peu le rythme qu’au fil du temps, j’ai donc choisi de commencer par relâcher la pression en mettant TutoBar en veille, ce qui me permettra de gagner quelques précieuses heures chaque semaine.

TBCette décision n’a pas été très difficile, compte tenu des résultats de TB au bout de six mois : à l’exception d’une poignée d’auteurs abonnés avec qui nous échangeons régulièrement, presque tous ceux qui sont venus y récupérer des formations se sont jetés exclusivement sur… les tutos gratuits.

En bref : plus de mille téléchargements de vidéos de formation en six mois (ce qui est très satisfaisant)… mais seulement une dizaine de véritables achats.
Les gens testent nos contenus et reviennent souvent (ce qui prouve d’ailleurs qu’ils apprécient nos formations), façon libre-service… mais oublient que ce serait sympa, une fois de temps en temps, de montrer un peu de reconnaissance en achetant une petite formation, histoire de savoir aussi dire « merci ».

Ah, la culture moderne du « tout-gratuit »…

En résumé, ceci revient à dire :

  • que j’enregistre toutes les vidéos payantes (vendues en majorité à 5 € pour une moyenne de 40 minutes de formation) pour la gloire, sans parler des maquettes additionnelles fournies et du temps de préparation que représente chaque formation.
  • ou alors, qu’il nous faut proposer exclusivement du tout-gratuit et donc y être de notre poche, puisque notre système de diffusion nous coûte de l’argent et que notre propre temps a aussi, accessoirement, une certaine valeur.

Moi qui ai longtemps travaillé dans la formation professionnelle, dans une autre vie, où le coût moyen d’une journée de formation dépasse allègrement les 500 €, en moyenne, je reconnais que voir des gens hésiter à se former sérieusement pour 5, 10, 15 ou même 40 €…, ça me dépasse.

Mais avec le recul et l’expérience, ce comportement ne m’étonne qu’à moitié : les auteurs auto-publiés français ne suivent pas la même logique que les auteurs anglo-saxons en activité depuis plus longtemps (ceux-ci n’hésitent pas, au passage, à avoir un agent, un graphiste, un correcteur, etc.), la publication indépendante à cette échelle étant bien plus récente en France qu’aux USA ou en Angleterre, et donc encore balbutiante.

L’analyse des comportements francophones, après plusieurs années passées dans le milieu de l’édition, me montre qu’on préfère souvent passer trois jours à tenter de régler un problème administratif/technique/commercial, etc. au sujet de son livre, en hantant les forums de discussion gratuits peuplés de personnes avec les mêmes problèmes… plutôt que de payer 10 € pour une formation professionnelle et de régler le problème en une heure.
C’est un réflexe que je trouve curieux, mais c’est comme ça…

Notre offre est clairement trop ambitieuse dans son approche telle qu’elle est construite aujourd’hui et nous sommes en train d’hésiter entre la modification de ses principes de diffusion (contenu, public visé, système utilisé, etc.) et une annulation pure et simple du service, ce qui me libérerait du temps.
Je vous avoue que nous penchons clairement vers la seconde solution. Nos quelques abonnés TB toujours en place sont actuellement le seul frein à cette décision.

Depuis début 2012, j’ai personnellement consacré plus de cinq cents heures de mon temps personnel à répondre à des questions d’auteurs, via ce blog (c’est d’ailleurs pour cette raison précise que nous avons créé TutoBar, compte tenu du besoin évident qui ressortait et de notre souhait d’apporter une solution professionnelle et accessible à tous).
Je l’ai fait avec plaisir pendant longtemps, mais je ne le ferai plus, ou à la marge. L’expérience TutoBar m’a trop échaudée.
Car, comme le dit si bien le proverbe (un peu brut de pomme, je vous l’accorde, mais qui résume plutôt bien mon ressenti actuel) : « Trop bon, trop con ». 🙂

Aider de temps à autre, oui. Mais le faire au point de ne plus pouvoir nous consacrer correctement à notre activité (initialement) principale, non.
Plus l’envie, plus l’énergie de le faire.
Et M.I.A mérite plus que des miettes de mon temps…

Bref, vous l’aurez compris, je traverse personnellement une petite période de ras-le-bol et de désillusion.
La fatigue, l’accumulation de travail et un deuil familial récent dont je me remets difficilement ne m’aident sans doute pas à retrouver du peps.

Merci donc par avance de ne pas le prendre personnellement si les réponses à vos mails ou commentaires sur les questions d’auto-publication tardent à venir, sur ce blog et ailleurs.

Là, je m’en retourne écrire et m’occuper de nous. Ça va me rendre mon enthousiasme habituel. 🙂

Merci pour votre lecture,
Hélène

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

 

Pin It on Pinterest

Vous aimez nos livres ? Envie de bonus, de cadeaux... ?

Rejoignez notre cercle d'abonnés pour être informé(e) de nos futures parutions, suivre notre actualité et en découvrir les coulisses.
Vous recevrez en moyenne une newsletter par semaine, ainsi qu'une notification chaque fois qu'un nouvel article sera publié sur notre blog (et votre adresse ne sera, bien sûr, jamais communiquée à des tiers).

Afin de vous remercier, nous vous offrons une copie numérique de Rémoras, La Faille - Volume 1, ou Les Affligés - Volume 1, lors de la validation de votre inscription, sur simple demande par email.

À bientôt !
Hélène et Sébastien

Votre inscription est bien enregistrée, merci !